Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… (La Prophétie de Jésus)

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… La Prophétie de Jésus L’Évangile de Jean est le seul Évangile à rapporter, à la fin du dernier repas de Jésus et avant l’arrestation de ce dernier, l’épisode des ultimes entretiens avec les apôtres, qui se termine par un très long discours dont quatre chapitres de cet Évangile en font la narration, (Voir Jean 14 à 17) et dont on ne trouve aucune relation dans les autres Évangiles. Et, pourtant, ces chapitres de Jean traitent de questions primordiales, de perspectives d’avenir d’une importance fondamentale, exposées avec toute la grandeur qui caractérisent cette scène des adieux du Maître à ses disciples. C’est à cette occasion que Jésus leur prescrivit ses recommandations et ses commandements afin de définir quel sera en définitive le guide que l’humanité devra suivre après sa disparition.

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… (Le dogme de la trinité)

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… Le dogme de la trinité Avant de réfuter cette croyance nous devons dans un premier temps expliquer en quoi consiste le dogme de la trinité et l’expliquer par la raison avant de la réfuter par des passages bibliques. Tout d’abord cette hérésie fut définie par St Athanase (256-336), patriarche et docteur de l'église. Il participa au concile de Nicée et devint Evêque d’Alexandrie ; son intransigeance à l'égard des adeptes d’Arius provoqua par cinq fois son exil.

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… (Réfutation du dogme de la rédemption des péchés et du péché originel par le sacrifice de Jésus)

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… Réfutation du dogme de la rédemption des péchés et du péché originel par le sacrifice de Jésus Selon les Chrétiens l’humanité fut maudite par la désobéissance commise par Adam et Ève. Dieu n’aurai pardonné ni à eux ni à toute leur descendance le péché commis par eux mêmes d’où la croyance des Chrétiens qui pensent que Jésus fut sacrifié pour le rachat des péchés par l'entremise de la crucifixion et cela est le fondement du dogme de la rédemption adoptée par l'Église trois ou quatre siècles après que Jésus eût quitté la terre. Une telle doctrine contredit la Bible elle-même comme le montrent les passages suivants : « On ne fera point mourir les pères pour les enfants, et l'on ne fera point mourir les enfants pour les pères ; on fera mourir chacun pour son péché. » (Deutéronome, 24:16) ; « Mais chacun mourra pour sa propre iniquité.

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… (Réfutation du dogme de la filiation divine de Jésus)

Pourquoi j'ai abandonné le mythe de Paul… Réfutation du dogme de la filiation divine de Jésus À la question Jésus est-il le fils de Dieu ? Certains chrétiens répondront « Oui », car dans l'Évangile selon Matthieu, nous lisons ce qu'il advint quand Jésus fut baptisé par Jean :« Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. » (Mathieu, 3:17) On ne doit pas comprendre le mot « fils » au sens propre du terme car de nombreux prophètes et personnes, dans la Bible, sont appelés ainsi : « fils et enfants de Dieu. » : « Tu diras à Pharaon : ainsi parle l'Éternel : Israël est mon fils, mon premier-né. » (Exode, 4:22) Sachant que Israël n’est autre Jacob comme le mentionne la Bible : « Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël. » (Genèse 32:28) Ainsi Jacob (Israël), serait le fils premier-né.

Témoignages de convertis à l'Islam